The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Droits de l'homme

Les bahá’ís égyptiens privés d’accès à la citoyenneté — LE CAIRE, 16 décembre 2006 — Les bahá’ís égyptiens sont de facto sans papiers.
(Revue n° 55-56, 2007)

La Déclaration sur la tolérance religieuse célébrée à Prague — PRAGUE, République Tchèque — 350 participants se sont réunis à Prague le 25 novembre 2006 pour célébrer officiellement les 25 ans de la Déclaration des Nations Unies de 1981 sur l’élimination de toutes formes d’intolérance et de discrimination fondées sur la religion ou la conviction.
(Revue n° 55-56, 2007)

Une nouvelle étape franchie dans la surveillance des bahá’ís d’Iran — NEW YORK – Le climat actuel en Iran semble augurer une fois de plus de prochaines atteintes graves aux droits de l’homme.
(Revue n° 55-56, 2007)

Lettre signée du Commandant en chef des armées, le major général Seyyeed Hossein Firuzabad - Datée du 29 octobre 2005 et classée « strictement confidentielle » — Salutations et louange à Muhammad et à ses descendants [Puisse la bénédiction de Dieu descendre sur Lui et Ses descendants] et expression de notre très profonde sympathie à l’occasion du martyr du Seigneur des croyants dans la divine unité [Amir-al-Momenin]et Commandant de la foi (MPUH) [Que la paix soit avec Lui] et dans le souci de recueillir l’adhésion [à nos obligations et à notre culte], suite aux rapports concernant les activités et réunions secrètes des sectes égarées du bahá’ísme et du babisme, à Téhéran et dans d’autres villes iraniennes, et suivant les instructions du Très haut, notre Guide suprême, Sa Sainteté l’Ayatollah Khamenei, (Puisse son ombre très haute venir jusqu’à nous), le chef d’état major des armées a reçu pour mission de faire établir un rapport détaillé et complet sur toutes les activités (politiques, économiques, sociales et culturelles) des dites sectes dans le but d’identifier tous les membres de ces sectes égarées.
(Revue n° 55-56, 2007)

Réponse du Ministère français des affaires étrangères à une question posée par un sénateur sur la situation des bahá’ís en Iran — Les autorités françaises sont très préoccupées par l’attitude des autorités iraniennes à l’égard des Iraniens de confession bahaïe.
(Revue n° 55-56, 2007)

Un rapport indépendant dénonce le risque d’« un nouveau cycle de persécutions » contre les bahá’ís d’Iran — NEW HAVEN, Etats-Unis — Selon une organisation de défense des droits de l’homme spécialiste de l’Iran, le gouvernement iranien semble poser les fondations d’un « nouveau cycle de persécutions contre les bahá’ís d’Iran ».
(Revue n° 55-56, 2007)

Laissez étudier les bahais !
Article paru dans Le Monde
— En Iran, les membres de cette importante minorité religieuse sont interdits d’université.
(Revue n° 53-54, 2005)

Droits de l’homme en Iran : pas de condamnation de l’ONU ; Les bahá’ís sont inquiets — GENEVE, le 15 avril 2005 — Consternée par l’absence de résolution sur l’Iran à la Commission des droits de l’homme de l’ONU, la Communauté internationale bahá’íe craint que le sort des bahá’ís dans ce pays ne s’aggrave encore.
(Revue n° 51-52, 2005)

Epuration culturelle
ou comment détruire une communauté en effaçant sa mémoire
— Voilà 25 ans que le gouvernement de la République islamique d’Iran livre une guerre sans merci aux bahá’ís, une minorité religieuse paisible et respectueuse des lois.
(Revue n° 49-50, 2004)

En Iran, la communauté bahá’íe accomplit un « acte réfléchi d’auto-préservation » — Les perquisitions de 500 domiciles privés et l’arrestation d’une trentaine d’enseignants ordonnées par le gouvernement visent à fermer l’Institut bahá’i d’études supérieures, université décentralisée créée pour permettre aux étudiants bahá’ís d’accéder à l’éducation à laquelle ils n’ont pas droit par ailleurs.
(Revue n° 34-35, 1998)

En Iran, l’exécution d’un bahá’í et deux condamnations à mort font douter de la politique des droits de l’homme du nouveau gouvernement — Le 21 juillet 1998 au matin, Ruhu’llah Rawhani, un vendeur de matériaux médicaux de 52 ans, père de quatre enfants et membre de la communauté bahá’íe d’Iran, a été pendu dans la ville de Mashad en Iran.
(Revue n° 33, 1998)

Les communautés bahá’íes du monde entier se mobilisent en faveur de la campagne d’information sur les droits de l’homme — WASHINGTON — La Constitution des États-Unis présente cette particularité que tous les traités internationaux doivent être ratifiés à la majorité des deux-tiers par le sénat – organe législatif composé de deux représentants de chacun des 50 États de ce pays.
(Revue n° 31-32, 1998)

Un test décisif pour l’Iran — Dans ses récentes déclarations, le président de la République islamique d’Iran a parlé de l’entrée de l’humanité dans « un siècle nouveau de l’humanité, de compréhension et de paix durable ».
(Revue n° 31-32, 1998)

Profondément enracinée en Russie, la communauté bahá’íe de ce pays a survécu à une longue période de persécution communiste — Les liens entre la Russie et la foi bahá’íe remontent à plus d’un siècle.
(Revue n° 28, 1997)

Condamnés à mort pour « apostasie », deux bahá’ís d’Iran font appel — NEW YORK — Des rapports selon lesquels la Cour suprême d’Iran a maintenu la peine de mort à l’encontre de deux Iraniens jugés et accusés d’ « apostasie » parce qu’ils se seraient convertis de l’Islam à la foi bahá’íe, a suscité l’émotion de la communauté internationale qui s’inquiète de ce que le gouvernement iranien recommence à exécuter les bahá’ís dans le cadre de sa campagne permanente de persécution religieuse.
(Revue n° 28, 1997)

Un rapport de l’ONU demande à ce que cessent les mesures discriminatoires contre les bahá’ís d’Iran — GENEVE — Déclarant que le traitement infligé aux bahá’ís d’Iran devait être considéré comme une violation de la déclaration des Nations Unies sur l’intolérance religieuse, l’expert des Nations Unies dans ce domaine a exigé de l’Iran la levée de l’interdiction qui pèse sur les institutions bahá’íes ainsi que la fin des autres mesures discriminatoires prises à l’encontre de la communauté bahá’íe d’Iran.
(Revue n° 24-25, 1996)

L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies exprime à nouveau sa préoccupation face à la situation des droits de l’homme en Iran — NATIONS UNIES — Citant les rapports faisant état d’un nombre élevé d’exécutions, du non respect de la légalité et du traitement discriminatoire des minorités religieuses, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies a une fois de plus voté une résolution par laquelle elle exprime sa préoccupation face à la situation des droits de l’homme en Iran.
(Revue n° 23, 1996)

La Sous-Commission de l’Organisation des Nations Unies lance un appel en faveur de
l’ « émancipation » de la communauté bahá’íe en Iran
— GENÈVE — Un groupe d’experts de l’ONU sur les droits de l’homme, examinant la situation dans la République islamique d’Iran, a lancé un appel urgent en faveur de l’ « émancipation » des communautés bahá’íes et chrétiennes dans ce pays.
(Revue n° 22, 1995)

La Commission des Droits de l’Homme condamne une fois encore les persécutions menées à l’encontre des bahá’ís en Iran — GENEVE — Pour la treizième fois depuis 1983, la Commission des droits de l’homme des Nations Unies a exprimé sa préoccupation au sujet des violations des droits de l’homme en Iran et pris acte en particulier de la situation des bahá’ís dans ce pays.
(Revue n° 20, 1995)

Une agression en Afrique du Sud : l’héritage de l’apartheid — Alors qu’ils travaillaient pour l’unité des races, trois bahá’ís ont été tués, parce qu’ils étaient blancs et parce qu’ils fréquentaient des bahá’ís d’un quartier noir.
(Revue n° 18, 1994)

Choisir la justice — Les trois hommes tués dans l’attaque à main armée, qui a eu lieu au Centre bahá’í à Mdantsane le 13 mars, avaient été invités par les bahá’ís de ce district noir pour les aider à trouver des idées pour célébrer l’Année internationale de la famille dans leur communauté.
(Revue n° 18, 1994)

La Commission des droits de l’homme de l’ONU exprime ses inquiétudes concernant les bahá’ís de l’Iran — GENEVE — La Commission des droits de l’homme de l’ONU a adopté une résolution importante le 9 mars 1994 pour exprimer ses craintes face aux violations ininterrompues des droits de l’homme en Iran, y compris la persécution de la communauté bahá’íe.
(Revue n° 18, 1994)

Déclaration des ONG concernant l’Iran — Nous, les organisations non-gouvernementales soussignées, prenant note que le règlement international des Nations Unies concernant les droits de l’homme auquel la République islamique d’Iran est signataire, garantissant la conscience et la préférence de chaque personne, sommes consternés par les événements récents qui ont eu lieu dans la République islamique d’Iran.
(Revue n° 18, 1994)

Rappelant que la communauté bahá’íe en Iran est « menacée », l’ONU condamne l’Iran pour ses violations des droits de l’homme — NATIONS UNIES — L’Assemblée générale des Nations Unies a voté le 20 décembre 1993 pour exprimer « ses vives inquiétudes » au sujet des rapports sur les violations continues des droits de l’homme dans la République islamique d’Iran, y compris la persécution de la communauté bahá’íe iranienne.
(Revue n° 17, 1994)

La Conférence mondiale sur les droits de l’homme affirme l’interdépendance et l’universalité des droits — VIENNE — Les nations du monde, réunies en juin à Vienne à l’occasion de la Conférence mondiale sur les droits de l’homme, ont souligné que les droits de l’homme étaient « universels, indivisibles, interdépendants et intimement liés ».
(Revue n° 15, 1993)

En Iran, des tombes bahá’íes ont été profanées lors de la dernière vague de persécution — NEW YORK — Les tombes d’un cimetière bahá’í de Téhéran en Iran ont été ignominieusement ouvertes et les corps enlevés, soi-disant pour construire un centre culturel municipal.
(Revue n° 15, 1993)

Les droits de l’homme et l’éducation — Lors de la dernière Conférence mondiale sur les droits de l’homme, il y a environ 25 ans, la plupart des problèmes les plus complexes en matière de droits de l’homme semblaient résulter de la guerre froide.
(Revue n° 14, 1993)

Conférence mondiale des droits de l’homme — VIENNE — Bien que moins nombreuses qu’au Sommet de la Terre tenu l’an dernier, à Rio de Janeiro, les organisations non gouvernementales du monde entier se préparent à assister à la prochaine Conférence mondiale des droits de l’homme et, dans la mesure du possible, à se faire entendre.
(Revue n° 14, 1993)

Document secret: le Gouvernement iranien préconise la suppression des bahá’ís d’Iran — Le document de 1991 sur « la question bahá’íe » appelle au «blocage du progrès et du développement ».
(Revue n° 14, 1993)

A contre courant, les bahá’ís des Etats-Unis défendent une nouvelle idée de l’unité de la race humaine — Aux niveaux national et local, les communautés bahá’íes ont lancé une série de programmes comme modèle d’intégration raciale.
(Revue n° 12, 1992)

L’Iran exécute un bahá’í après un avertissement des Nations Unies à propos de la situation dans le domaine des droits de l’homme — GENEVE — Le gouvernement iranien a exécuté en mars un membre important de la communauté bahá’íe iranienne ; c’était la première exécution depuis 1988.
(Revue n° 11, 1992)

Débat aux Nations Unies sur les droits de l’homme : la situation des bahá’ís en Iran suscite toujours “de vives préoccupations” — GENEVE — Une déclaration d’août 1991, à la Sous-Commission des Nations Unies sur la prévention de la discrimination et la protection des minorités, expose que, malgré des améliorations isolées et sporadiques dans le traitement individuel réservé aux bahá’ís en Iran, la campagne de persécution se poursuit à l’encontre des 300.
(Revue n° 10, 1992)

Adoption par les Nations Unies d’une nouvelle résolution sur la situation des Droits de l’homme en Iran — NATIONS UNIES — Pour la cinquième fois en cinq ans, l’Assemblée Générale des Nations Unies a fait part de son inquiétude quant à la situation des droits de l’homme en Iran, y compris la persécution de la minorité bahá’íe dans ce pays.
(Revue n° 7, 1991)

La Commission des Nations Unies sur les droits de l’homme constate la poursuite de la discrimination en Iran — GENEVE — En dépit d’une certaine amélioration, les 300 000 membres de la communauté bahá’íe d’Iran, persécutés depuis si longtemps, continuent de se heurter à une discrimination en matière d’emploi, d’éducation et de déplacement, et sont toujours privés du droit de s’assembler pour célébrer leur culte.
(Revue n° 5, 1990)

Les libertés dans l’histoire et la société 1789 - 1989 — PARIS — La sixième conférence annuelle de l’Association européenne francophone pour les études bahá’íes s’est tenue les 18 et 19 novembre 1989 au Palais des Congrès sous le titre : « Les libertés dans l’histoire et la société 1789 - 1989 ».
(Revue n° 5, 1990)

Adoption de la Convention sur les droits de l’enfant — NATIONS UNIES — Plus de vingt Organisations internationales non-gouvernementales dont la Communauté internationale bahá’íe ont participé au processus qui après dix ans de travail a abouti à la Convention des droits de l’enfant adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générale de l’ONU.
(Revue n° 4, 1990)



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 23/07/2017