The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Revue n° 55-56, 2007

La Déclaration sur la tolérance religieuse célébrée à Prague

PRAGUE, République Tchèque — 350 participants se sont réunis à Prague le 25 novembre 2006 pour célébrer officiellement les 25 ans de la Déclaration des Nations Unies de 1981 sur l’élimination de toutes formes d’intolérance et de discrimination fondées sur la religion ou la conviction.

Parrainée par le Ministère néerlandais des affaires étrangères, la commémoration a été marquée par des interventions et des ateliers liés aux défis posés par la protection de la liberté de religion et de conviction.

Les intervenants ont insisté sur le fait que, 25 ans après son adoption, la Déclaration de 1981 reste un document essentiel à une époque marquée par la montée des conflits religieux.

Selon Piet de Klerk, ambassadeur des Pays-Bas pour les droits de l’homme, le fait que nous vivions aujourd’hui dans une société mondialisée implique que des cultures et des religions différentes se rencontrent plus fréquemment et de manière plus intense qu’auparavant. La Déclaration est « fondée sur la conviction que la liberté de religion ou de conviction elle-même offre une solution pour combattre l’intolérance ».

Pour Asma Jahangir, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction, les principes contenus dans la Déclaration sont primordiaux dans le climat polarisé actuel.

« Nous devons éliminer les causes de l’intolérance et de la discrimination et rester vigilants quant à la liberté de religion ou de conviction », a affirmé Mme Jahangir. « Nous devons tous joindre nos efforts pour disséminer les principes de la Déclaration de 1981 parmi les législateurs, les juges et les fonctionnaires, mais aussi au sein de la société civile. »

Felice Gaer, présidente de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale a déclaré : « Le droit de chacun à la liberté de penser, de conscience et de religion est universel, comme l’adoption unanime de cette Déclaration le démontrait déjà en 1981. Malheureusement, les violations de ce droit universel continuent de par le monde. » v L’un des ateliers était dédié au droit de changer de religion. Asma Jahangir a précisé que bien que la Déclaration ne mentionne par expressément ce droit, il peut être déduit de l’article qui confère à chacun la liberté d’avoir la religion ou la conviction de son choix. Par ailleurs, d’autres instruments internationaux mentionnent clairement le droit de changer de religion.

Diane Alai, représentante de la Communauté internationale bahá’íe auprès des Nations Unies à Genève, a affirmé que le droit de changer de religion a des implications pratiques très importantes : dénier ce droit revient à dénier également tous les autres droits garantis par la Déclaration.

Malheureusement, le droit de changer de religion n’est pas protégé par tous les Etats. Dans certains pays, changer de religion constitue le crime d’apostasie, parfois sanctionné par la peine de mort. Mme Alai a donné l’exemple des persécutions dont sont victimes les bahá’ís d’Iran, dont certains ont été emprisonnés pour « apostasie ». En Iran, l’apostasie peut conduire à la peine de mort.

La commémoration a donné lieu à une Déclaration finale, intitulée Déclaration de Prague relative à la liberté de religion et de conviction : « Nous considérons qu’il est essentiel pour les gouvernements et les organisations internationales, comme les Nations Unies et de nombreuses organisations régionales, de donner la priorité à la protection de la liberté de religion et de conviction et à l’éradication de toute forme d’intolérance ou de discrimination fondée sur la religion ou la conviction. »



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 20/09/2017