The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Revue n° 14, 1993

Document secret: le Gouvernement iranien préconise la suppression des bahá’ís d’Iran

Le document de 1991 sur « la question bahá’íe » appelle au «blocage du progrès et du développement ». Il est signé par le président Khamenei

GENEVE — La découverte d’un mémorandum secret du gouvernement iranien, a fourni la preuve irréfutable que – en dépit d’une longue histoire de démentis – l’Iran a établi une politique visant à éliminer et à persécuter les 350 000 membres de la communauté bahá’íe en Iran.

Le Conseil Suprême de la Révolution culturelle a exposé dans le mémorandum, les grandes lignes d’un plan du gouvernement ayant pour but la discrète strangulation des bahá’ís d’Iran.

Ce document a été publié dans un rapport des Nations unis, présenté à la Commission des droits de l’homme de l’ONU, en Janvier 1993, par M. Reynaldo Galindo Pohl, le Représentant Spécial de la Commission des droits de l’homme en Iran. (Voir article sous le titre : « L’Organisation des Nations Unies exprime à nouveau sa préoccupation au sujet des droit de l’homme en Iran » dans Numéro 13.)



Texte complet du mémorandum secret du gouvernement iranien :

Au nom de Dieu!
La République Islamique de l’Iran
Le Conseil Culturel Révolutionnaire Suprême


Référence : 1327/... Date : 6/12/69 [25 février 1991] Pièce jointe : Aucune

CONFIDENTIEL


Dr. Seyyed Mohammad Golpaygani Chef de Bureau du très estimé Dirigeant [M. Khamenei]

Soyez salués !

Suite à la lettre #1/783 datée du 10/10/69 [31 décembre 1990], relative aux instructions du très estimé Dirigeant transmises au vénéré Président à propos de la question bahá’íe, nous vous informons qu’étant donné que le vénéré Président et le Chef du Conseil Culturel Révolutionnaire Suprême ont soumis cette question au présent Conseil pour examen et étude, celle-ci a été mise à l’ordre du jour de la séance #128 le 16/11/69 [5 février 1991] ainsi que de la séance #119 du 2/11/69 [22 janvier 1991]. Outre ce qui précède, et à l’issue du débat qui a eu lieu à cet effet au cours de la séance #112 le 2/5/66 [24 juillet 1987] présidée par le très estimé Dirigeant (chef et membre du Conseil Suprême), les constatations de ce dernier et les directives données par lui sur la question bahá’íe ont été communiquées au Conseil Suprême. Eu égard au contenu de la Constitution de la République Islamique de l’Iran, de ses lois civiles et religieuses, et de la politique générale du pays, ces questions ont été soigneusement étudiées et des décisions ont été prises en conséquence.

Avant d’arriver aux décisions et de proposer des méthodes plausibles pour traiter de la question précitée, il a été dûment tenu compte des desiderata du très estimé Dirigeant de la République Islamique de l’Iran [M. Khamenei], à savoir qu’« il convient de mettre au point une politique spécifique à ce sujet pour que tous sachent ce qui devrait ou ne devrait pas être fait ». En conséquence, voici les propositions et les recommandations auxquelles ces consultations ont abouti.

Le vénéré Président de la République Islamique de l’Iran, ainsi que le Chef du Conseil Culturel Révolutionnaire Suprême, tout en approuvant ces recommandations, nous ont chargés de les transmettre au très estimé Dirigeant [M. Khamenei] afin qu’il soit pris des mesures appropriées conformes à ses conseils.

RESUME DU RESULTAT DES ENTRETIENS ET RECOMMANDATIONS

A. Situation générale des bahá’ís dans le système national

1. Ils ne seront pas expulsés du pays sans raison
2. Ils ne seront ni arrêtés, ni incarcérés, ni pénalisés sans raison
3. Les mesures prises par le Gouvernement à leur encontre devront être de nature à faire obstacle à leur évolution et à leur développement.

B. Degré d’instruction et statut culturel

1. Ils pourront s’inscrire dans les écoles, à condition qu’ils n’établissent pas leur identité bahá’íe.
2. Ils devront s’inscrire de préférence dans des écoles qui ont une forte et imposante idéologie religieuse.
3. Ils devront être renvoyés des universités, soit au moment de la procédure d’admission, soit en cours d’études, dès l’instant où il apparaît qu’ils sont bahá’ís.
4. Leurs activités politiques (espionnage) doivent être régies en vertu de la législation et de la politique du Gouvernement, et une réponse religieuse, culturelle ainsi que de propagande, doit être donnée à leurs activités religieuses et de propagande.
5. Les organes de propagande (telle que l’Organisation Islamique de la Propagande) doivent mettre sur pied un service indépendant chargé des activités religieuses et de propagande des bahá’ís.
6. Un plan doit être conçu pour combattre et détruire leurs racines culturelles à l’extérieur du pays.


C. Position sociale et statut juridique

1. Leur permettre de disposer de moyens d’existence modestes du même niveau de ceux de la population générale.
2. Dans la mesure où cela ne les encourages pas à être bahá’ís, il est permis de leur fournir les moyens ordinaires de subsistance conformément aux droits généraux dont jouit tout citoyen iranien, tels que tickets de rationnement, passeports, permis d’inhumer, permis de travail, etc.
3. Refuser de les employer s’ils établissent leur identité bahá’íe.
4. Leur refuser tout poste d’influence, par exemple dans l’enseignement, etc.

Que les confirmations divines soient sur vous, Le Secrétaire du Conseil Culturel Révolutionnaire Suprême

Dr. Seyyed Mohammad Golpaygani [Signature]

[Note de la main propre de M. Khamenei]

Au nom de Dieu !

La décision du Conseil Culturel Révolutionnaire Suprême semble suffisante. Je vous remercie, Messieurs, de votre attention et de vos efforts.

[Signé:] Ali Khamenei



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 25/09/2017