The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Revue n° 4, 1990

L’école Anís Zunúzí d’Haïti insiste sur l’éducation morale et sur les méthodes de coopération — Un programme unique donne des résultats positifs en stimulant le développement à la base.

Encourager la participation de la population — Malgré des milliards de dollars d’aide, des centaines de milliers d’heures de travail, et un océan de bonnes intentions, de nombreux pays sont dans une plus mauvaise situation qu’il y a 30 ou 40 ans, avant le début des programmes de développement intensifs de type occidental.

Adoption de la Convention sur les droits de l’enfant — NATIONS UNIES — Plus de vingt Organisations internationales non-gouvernementales dont la Communauté internationale bahá’íe ont participé au processus qui après dix ans de travail a abouti à la Convention des droits de l’enfant adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générale de l’ONU.

Encourager, de New York, les femmes agriculteurs d’Afrique — Les Défenseurs de la sécurité alimentaire en Afrique influencent les Nations Unies de l’intérieur.

Un jour de la vie d’une femme — Extrait d’une pièce à un seul personnage, décrivant la vie d’une femme africaine.

Les écoles maternelles tendent vers l’auto-financement — BEUDET, Haïti — Pour décrire l’importance que prend à ses yeux le fait d’envoyer ses enfants à l’école, Rosanna Petit Frère utilise spontanément une expression créole : « Je’m te vin klere » qui peut se traduire par « mes yeux s’illuminèrent.

Les organisations privées jouent un rôle vital dans le reboisement d’Haïti — LILAVOIS, Haïti — A la saison des pluies, l’on dit que d’immenses rivières de boue brune s’éloignent des côtes de l’île pour se perdre dans les eaux céruléennes de la mer des Caraïbes.

L’environnement et le développement — un point de vue de l’Afrique — Extraits d’une conférence organisée par le Club de Rome, le Bureau de liaison des Nations Unies avec les Organisations non-gouvernementales et la Communauté internationale bahá’íe.

La pensée moderne est-elle la plus grande menace qui pèse sur l’humanité ?
Le monde moderne et ses limites — réflexions hérétiques sur les valeurs, les cultures et les politiques d’aujourd’hui
Par Ervin Laszlo
Editeur : Tacor International
Paris, 1988

Les problèmes universels et cruciaux des dernières décennies du 20e siècle sont, bien souvent, considérés en termes de limitations physiques.



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 22/11/2019