The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Revue n° 49-50, 2004

Expositions jumelles au Parlement européen

STRASBOURG, France — Après avoir été accueillie au Parlement européen à Bruxelles en juin 2003, une exposition intitulée « Communauté internationale bahá’íe : cent ans au service de l’unité dans la diversité en Europe » a été déployée au siège du Parlement européen à Strasbourg au mois de février 2004.

Composée de 17 panneaux, cette exposition illustre la manière dont les communautés bahá’íes européennes ont cherché à promouvoir la paix, l’intégration multiculturelle, la tolérance religieuse, l’éducation universelle, la protection de l’environnement, le rôle des femmes dans la société ou encore l’éthique dans les affaires à travers un certain nombre d’initiatives et de projets concrets.

Jean Lambert, député européen, a parrainé l’exposition de Bruxelles qui a été inaugurée par une conférence du Professeur Suheil Bushrui sur le thème « L’éthique de la mondialisation : une perspective bahá’íe » [Voir extraits de ce discours dans l'article sous le titre « L’éthique de la mondialisation... » dans le même numéro].

L’exposition de Strasbourg, quant à elle, a été parrainée par Baroness Sarah Ludford, également député européen. Cette deuxième édition visait notamment à souhaiter la bienvenue aux dix nouveaux Etats membres de l’Union européenne. Le vernissage de l’exposition a débuté par un interlude musical pour violon et violoncelle suivi d’une intervention de Sarah Ludford et d’un discours de Laszlo Farkas, représentant de la Baroness Sarah Ludford, député européen, lors du discours inaugural de l’exposition à Jean Lambert, député européen (à droite) et Christine Samandari-Hakim, représentante de la Communauté internationale bahá’íe à Paris lors de l’inauguration de l’exposition à Bruxelles. communauté bahá’íe de Hongrie, l’un des dix nouveaux Etats membres.

« Je parraine cette exposition car cette religion méconnue a une portée mondiale qui la rend intéressante pour des personnes comme nous qui travaillons dans un contexte international, dans ce Parlement, en constante expansion », a expliqué Sarah Ludford. Et de conclure : « [Les bahá’ís] sont présents ici à nouveau car leur message de paix mondiale, de justice et d’égalité correspond si étroitement à notre raison d’être. »



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 24/11/2017