The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Revue n° 17, 1994

La Conférence sur l’agro-alimentaire met en évidence une approche interdisciplinaire

WIENACHT, Suisse — Le rôle multiple et crucial de l’agriculture dans le maintien et le bien-être de l’existence humaine était le sujet principal de la troisième réunion annuelle de la Société internationale pour l’agriculture et pour le développement rural qui a eu lieu au Centre des conférences de Landegg du 22 au 28 novembre 1993.

Environ 30 personnes venant de 10 pays ont participé à la conférence, où étaient présentés environ 11 interventions, 5 panels et plusieurs vidéos.

La gamme des sujets traités était large : des rapports techniques sur la minéralisation de la terre, discussions sur la biotechnologie, marketing des produits agro-alimentaires ruraux ... Cependant, selon les participants, un thème distinctif est ressorti de l’intégration d’idées venant de toute une gamme de disciplines agro-alimentaires, une intégration qui, aux dires de certains, est une des marques de réunions professionnelles bahá’íes telles que celle-ci.

« La conférence a démontré le lien qui existe entre l’agriculture, la nutrition et la santé », dit Sally Jamir, spécialiste des études agronomiques aux Etats-Unis. « Parmi les participants se trouvaient des agronomes, des docteurs en médecine, des nutritionnistes, des personnes qui s’occupent du développement des communautés et des agriculteurs. »

« Pour les bahá’ís, ce qui est important, c’est de considérer tous les divers éléments de la communauté, d’envisager quelles sont leurs relations et de voir comment ils réagissent les uns envers des autres », dit Mme Jamir. « L’approche bahá’íe serait de s’assurer qu’à n’importe quel niveau, médecins et agriculteurs aient une action réciproque, afin que chacun d’entre eux puisse avoir une meilleure compréhension de ce qu’est la nourriture saine, d’où elle vient et comment l’agro-alimentaire local pourrait contribuer au bien-être et à la santé de la communauté. »

Iraj Poostchi, le coordinateur de la conférence et un spécialiste du développement agricole résidant en Angleterre, déclara que les esquisses d’une nouvelle vision de l’agriculture mondiale se dessinaient à travers les interventions faites pendant la conférence.

« L’agriculture est la base de toute l’économie mondiale », souligna M. Poostchi. « Aucune autre activité emploie un aussi grand nombre de personnes à travers le monde. »

M. Poostchi et d’autres ont souligné que l’agriculture du futur devrait commencer à la base et monter ensuite, son but étant le village. Il ne devrait pas commencer d’en haut, mais se concentrer au niveau du village et des exploitations. « Le système actuel des subventions pour l’agriculture ne peut être maintenu », a insisté M. Poostchi.



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 20/09/2017