The earth is but one country and mankind its citizens --

 Baha'u'llah
ONE COUNTRY ONE COUNTRY EN ONE COUNTRY FR

Pour les dernières nouvelles concernant la Communauté Internationale Bahá’íe en anglais, se référer au site : Bahá'í World News Service
Revue n° 11, 1992

Des manifestations sont prévues dans le monde entier pour célébrer l’Année sainte 1992

HAIFA, Israël — Les communautés bahá’íes du monde entier se sont préparées, chacune à leur manière à célébrer le 100e anniversaire du décès de Bahá’u’lláh, le 29 mai, marquant la première grande cérémonie de l’année sainte bahá’íe 1992-1993, observée jusqu’au 20 avril 1993.

Le 29 mai, des services de prières particulières ont été célébrés de par le monde. Des délégués de deux cents pays et territoires se sont rendus au Centre mondial bahá’í pour une célébration spéciale de trois jours. Le programme prévoyait une visite au tombeau de Bahá’u’lláh au dehors de Saint-Jean d’Acre, lieu le plus sacré de la Foi bahá’íe.

Aux niveaux national et local, les communautés bahá’íes ont organisé dans presque chaque pays des cérémonies solennelles à la fin du mois de mai. Nombre de ces manifestations ont eu un caractère public.

Au Brésil, par exemple, la Chambre fédérale des représentants a voté la tenue d’une “session solennelle” de deux heures, le 29 mai, afin de marquer le 100e anniversaire du décès de Bahá’u’lláh. Des représentants de sept des grands partis politiques ont pris la parole. La Chambre fédérale des représentants est la plus importante des deux chambres législatives du Brésil.

« Le fait que les grands partis du Brésil se rassemblent un moment pour rendre hommage à Bahá’u’lláh nous tient particulèrement à cœur », dit Roberto Eghrari, secrétaire général de la communauté bahá’íe du Brésil.

En Allemagne, la communauté bahá’íe a fêté cet anniversaire le 26 mai dans la célèbre Paulskirsche de Francfort. C’est dans cette église, symbole de l’Allemagne démocratique et site historique national, que s’est réunie la première Assemblée nationale allemande en 1848. Cette église, aujourd’hui transformée, accueille désormais de grandes manifestations culturelles et politiques.

En Espagne, les communautés bahá’íes locales tiennent dans une centaine de villes des conférences publiques pour honorer la mémoire du prophète Bahá’u’lláh et lancer l’année sainte.

Aux Iles Salomon, les communautés locales organisent des fêtes traditionnelles auxquelles sont conviés les chefs de tribus, au cours de l’année.

Au Canada, à Toronto, un “Concert pour l’unité”, a réuni, le 26 mai, des artistes célèbres parmi lesquels le chanteur populaire Buffy St. Marie, le groupe pop américain Seals and Crofts, la chanteuse brésilienne Flora Purim et beaucoup d’autres. Ce concert a été retransmis sur la chaîne nationale de télévision pour la jeunesse.

« Ces manifestations sont pour les bahá’ís du monde entier le prélude à une année entière de célébrations et de réflexion sur la mission et le message de Bahá’u’lláh, source d’une révélation divine qui inspire toute notre communauté », dit Douglas Martin, Directeur général du Bureau d’information publique de la Commu­nauté internationale bahá’íe.

« Les fêtes commémoratives du mois de mai étaient destinées à informer le public sur l’importance de la mission de Bahá’u’lláh. Dans le courant de l’année, nous célébrerons l’œuvre de la communauté qu’Il a fondée. »

Tout au long de l’été et de l’automne, les communautés bahá’íes de par le monde observeront l’année sainte par des conférences, des activités et des cérémonies diverses. Sont prévues notamment des représentations théâtrales dans des villages népalais, une conférence nationale interreligieuse et deux conférences sur la poésie au Pakistan ainsi qu’une exposition d’art aux Pays-Bas.

Congrès mondial de New York

La commémoration de l’année sainte culminera par le deuxième Congrès mondial bahá’í qui se tiendra du 23 au 26 novembre à New York, avec des réunions satellites sur chaque continent. Ce congrès devrait rassembler 30.000 bahá’ís venus du monde entier pour célébrer les principes de Bahá’u’lláh et la force spirituelle qu’apporte sa Révélation.

A ce jour, des bahá’ís de plus de 120 pays se sont inscrits à ce congrès qui promet d’être le rassemblement le plus important et le plus diversifié de l’histoire des bahá’ís.

La célébration de l’inauguration de l’Alliance de Bahá’u’lláh sera au cœur du programme du congrès. Les bahá’ís croient que cette Alliance entre Dieu et les hommes définit le cadre de l’unité des peuples à travers les institutions administratives et les lois stipulées par Bahá’u’lláh.

Un don particulier

« Nous croyons que Bahá’u’lláh a apporté au monde un don particulier : une alliance entre Dieu et l’humanité qui offre les moyens pour réaliser l’unité primordiale de tous les peuples. », déclare Wilma Ellis, membre du Comité des programmes du congrès mondial qui planifie la manifestation de New York. « Le centenaire de l’inauguration de l’Alliance sera célébré à New York, ce sera l’occasion d’une réflexion sur son importance historique, son caractère et sa signification ». Le congrès mondial, et les manifestations qui lui sont associées, attireront d’autant plus considérablement l’attention que ce sera le plus important des rassemblements de bahá’ís ayant jamais eu lieu et à un moment où la Foi bahá’íe est de plus en plus largement reconnue. Un rassemblement spirituel

« Avec plus de 5 millions de fidèles, alors qu’il n’y en avait que 4 il y a cinq ans, la Foi bahá’íe compte parmi les religions qui ont la croissance la plus rapide du monde », dit Mme Ellis. « C’est aussi la seconde religion la plus répandue géographiquement après le Christianisme ».

« L’importance du congrès pour les bahá’ís est avant tout spirituelle mais il offrira également au monde l’occasion unique d’observer en gros plan cette communauté mondiale ».

Le congrès mondial doit se dérouler au Centre de conférences Jacob Javits du 23 au 26 novembre 1992, il sera centré sur la vie et la personne de Bahá’u’lláh et sur les réalisations de ses fidèles.

Notons, autour du congrès, plusieurs manifestations dont, au Carnegie Hall, un concert public du musicien de jazz Dizzy Gillespie ainsi qu’un concert de musique classique avec des musiciens internationaux célèbres.



back to top




Page d'accueil | Langues | Recherche | A propos  | Nations Unies
 | Interreligieux | Profil | Perspective | Paix | Education | Arts
 | Développement | Livre | Environnement | Femmes | Prospérité mondiale | Droits de l'homme

La revue en ligne de la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright 2005 © par la Communauté Internationale Bahá'íe
Copyright and Reprint Permissions
Dernière mise à jour le 25/09/2017